Magic Keys

De Avided.info
Aller à : navigation, rechercher


Un peu de magie sous Linux, après un plantage système.

Il arrive malheureusement de temps en temps que nos systèmes préférés nous fasse défaut et se "fige" , ne réponde plus du tout. Aucune sollicitation que ce soit du clavier ou de la souris, dans ces cas la le premier réflexe c'est : RESET et bin non ! Dès aujourd'hui ayez d'autre réflexe avant le reset

Lorsque le système se gèle (on supposera qu'on est dans une session X) et avant de mettre en oeuvre l'emploi des touches magiques, si toutefois votre clavier est encore actif, essayez d'abord de : Tuer le serveur X grâce à la combinaison de touches "CTRL + ALT + BACKSPACE" (sous les derniers Ubuntu, ce raccourcis devient Alt + SysRq + K) Switcher sur une autre console "CTRL + ALT + Fn" (n=1-6) Essayer de tuer le serveur X (en tant que root) :

kill -15 $(pidof X)
kill -9 $(pidof X)

Si un réseau local existe, essayer de vous connecter par "ssh" depuis une autre machine et de reprendre la main sur votre poste de travail.

Si toutes ces tentatives ont échoué, alors il est temps de faire appel aux "Magic Keys".

Il existe tout une série de combinaison de touches qui permettent (la plupart du temps) d'arrêter votre système en minimisant les risques, et peut être de restreindre la perte de données éventuelle .

C'est ce qu'on appelle les Magic Keys.

Il faut que votre kernel linux soit bien configuré. Si vous avez le probleme, vous ne pouvez verifier et l'activé si ce n'est pas le cas. Il ne vous reste plus qu'a tenter

:

Contrôler et Activer la prise en compte des MagicKeys

Il faut que cette commande vous retourne "CONFIG_MAGIC_SYSRQ=y" :

grep "SYSRQ" /boot/config-$(uname -r)

Activer avec la commande sysctl qui va bien :

sysctl -w kernel.sysrq="1"

Sinon modifier l'option : kernel.sysrq = x avec votre éditeur de texte préféré, donc VIM dans le fichier /etc/sysctl.conf

Puis

sysctl -p
  • Parlons des Magic Keys :

Les Magic Keys (ou touches SysReq) requièrent l'emploi d'une combinaison de trois touches à la fois. La touche ALT, la touche "SysRq" (System Request), cette touche est Impr écran syst, et pour finir une troisième touche parmi les lettres énumerées si dessous avec leurs descriptions respectives :

R : Raw Met le clavier en mode "raw" (brut). Essayez d'accéder à nouveau à votre clavier.
E : tErm SIGTERM. Envoie un signal de terminaison à tous les processus, sauf à init.
I : kIll SIGKILL. Envoie un signal de fin à tous les processus, sauf à init.
S : Sync Synchronisation du disque. Essaie d'écrire toutes les données non sauvegardées.
U : Umount Remonte tous les systèmes de fichiers en mode lecture seule. Empêche une vérification du système de fichiers au redémarrage
B : reBoot Redémarre le système. Plus propre que l'appui sur "reset".
O : Out Arrête le système.
L : kilL SIGKILL. Envoie un signal de fin à tous les processus, y compris à init.
K : Key Envoie un signal de fin à tous les processus de la console virtuelle courante.
P : Print Affiche le contenu des registres et des drapeaux (flags) dans la console.
M : Memory Affiche le contenu de la mémoire dans la console.
T : Task Affiche le contenu des tâches en cours d'exécution et des informations qui les concernent.
0-9 : Number Paramètre le niveau de la console de log.
H : Help Affiche une aide sur les codes touches.

rebooter avec les magicKeys

Il faut bien comprendre que l'emploi des Magic Keys constitue une séquence, que ces combinaisons de touches doivent être employées dans un ordre bien précis :

Raw, tErm, kIll, Sync, Umount, reBoot (REISUB)

  • Passage du clavier en mode "brut"

Raw

  • Synchronisation des disques

tErm

  • Envoie d'un signal d'arrêt aux processus

kIll

  • Montage des systèmes de fichiers en lecture seule

Sync

  • Envoie d'un signal de terminaison aux processus

Umount

  • Reboot du système

reBoot

Documentation

Explication :

Article tiré de : [Commentçamarche.net]

copié de :

[http://www.system-linux.eu/index.php?post/2010/02/21/Un-peu-de-magic...-keys]